Matières recyclables

CALENDRIER 2018 DE LA COLLECTE DES MATIÈRES RECYCLABLES »

Plusieurs matières sont recyclables. Et, parfois, certaines matières sont recyclables dans un centre de tri et pas dans un autre. Voici une liste simple de ce que nous pouvons recycler dans notre région, dans notre bac bleu !

Matières admissibles

PAPIER :

  • Photocopies (feuilles blanches ou de couleurs)
  • Papier d'imprimante
  • Journaux de tous types
  • Livres de tous genres
  • Enveloppes (blanches ou de couleur avec ou sans fenêtres)
  • Documents (reliés avec broches ou trombones, reliés avec boudins de plastique ou de métal)
  • Annuaires téléphoniques de tous types
  • Cartons plat (ex. carton à l'endos d'une tablette à écrire)
  • Rebut de papier imprimé préconsommation
  • Feuillets autoadhésifs (Post-it)
  • Revues glacées et non glacées
  • Carton ondulé (les boîtes doivent être défaites et placées près des contenants à papier)

VERRE :

  • Pots et bouteilles sans couvercle peu importe le format et la couleur

PLASTIQUE :

  • Contenants de produits alimentaires (margarine, yogourt, crème glacée, etc.)
  • Contenants de produits d'entretien (liquide à vaisselle, eau de javel, etc.)
  • Contenants de produits cosmétiques (shampoing, crème, etc.)
  • Pots, bouteilles et autres contenants sans couvercle et pouvant être rincés

MÉTAL :

  • Boîtes de conserve (vous pouvez laisser les étiquettes)
  • Bouchons et couvercles
  • Canettes métalliques d'aluminium
  • Papier et assiettes d'aluminium

Matières non admissibles

VERRE :

  • Vaisselle
  • Vitres ou miroirs
  • Ampoules électriques et tubes fluorescents
  • Fibre de verre
  • Porcelaine et céramique

PLASTIQUE :

  • Contenants ou morceaux de polystyrène (styrofoam)
  • Contenants d'huile à moteur, de térébenthine, d'essence ou de tout autre produit dangereux
  • Jouets en plastique
  • Couvercles en plastique

MÉTAL :

  • Morceaux de métal pointus ou de forme irrégulière
  • Emballage de croustilles
  • Batteries et piles
  • Contenants de peinture, de décapant ou d'aérosol
  • Objets ou couvercles fabriqués de deux matériaux (métal et plastique, verre et métal)
  • Cintres

Que fait-on avec les matières recyclables?

C'est très bien de recycler, mais que fait-on au juste de toutes ces matières ? Sont-elles bien utilisées? Pouvons-nous acheter des produits à contenu recyclé? Bref, des questions qu'on doit se poser. Pour en savoir plus sur ce sujet, consultez le site web de Récup-Estrie au www.recupestrie.com.

 

Projet environnementaux

Programme pour l'achat de couches de coton (neuves ou usagées)

Un programme plein d'avenir !

Saviez-vous que...

  • Au Québec, nous jetons 600 millions de couches jetables par année, ce qui correspond à 60 000 tonnes de déchets annuellement. Plus spécifiquement, entre 5 000 et 7 000 couches sont nécessaires pour rendre un enfant propre, soit près d'une tonne par enfant.
  • De 300 à 500 ans sont nécessaires à une couche jetable pour se décomposer dans un site d'enfouissement.
  • La plupart des utilisateurs de couches jetables ne suivent pas les recommandations du fabricant sur l'emballage, soit de jeter les matières fécales dans les toilettes avant de mettre la couche aux ordures. C'est ainsi qu'une centaine de virus différents (notamment l'hépatite B et la polio, qui proviennent des vaccins administrés aux nouveau-nés) peuvent survivre pendant deux semaines dans une couche jetable souillée, contaminant ainsi l'eau qui percole à travers la masse de déchets.
  • Selon certaines études, les couches jetables représentent le troisième constituant en importance dans les déchets urbains, après les journaux et les récipients de boisson et d'aliment.
  • L'utilisation de couches jetables épuise nos ressources naturelles: de 5 à 12 arbres sont nécessaires pour produire les couches jetables qui permettront de rendre un enfant propre.

L'alternative proposée... les couches de coton

Les couches de coton d'aujourd'hui sont beaucoup plus modernes et faciles d'entretien : les velcros ou boutons-pression ont remplacé les épingles et ces couches sont facilement lavables à la machine. Après une utilisation massive des couches jetables au cours des quarante dernières années, les gens redécouvrent peu à peu les bienfaits de l'utilisation des couches de coton : en plus des avantages reliés à la réduction de l'enfouissement (espace d'enfouissement, moins de contaminants dans les eaux de lixiviat, etc.) ces couches épargnent également nos ressources naturelles, le portefeuille des consommateurs et les fesses des tout-petits.

Comparativement aux 7 000 couches jetables utilisées pour rendre un enfant propre, seulement 30 couches de coton sont nécessaires. Cela représente environ 200 kg de pâtes en flocon et 130 kg d'autres matériaux (principalement du plastique) comparativement à 10 kg de coton. De plus, à la fin de leur vie utile, les couches de coton peuvent être recyclées comme textile. Au niveau économique, un ensemble de couche de coton coûte de 700 $ à 1 000 $ incluant les coûts de lavage (250 $ pour 2 ½ ans) comparativement à entre 2 000 $ et 2 500 $ pour des couches jetables.

Même si le lavage des couches de coton nécessite une quantité importante d'eau et d'énergie, l'ensemble de leurs bénéfices dépassent amplement cette consommation. Les couches de coton sont d'ailleurs reconnues comme le choix écologique par le Programme Choix Environnemental d'Environnement Canada.

Un petit coup de pouce de la MRC du Val-Saint-François...

La MRC du Val-Saint-François désire encourager l'utilisation de couches de coton en accordant aux familles qui résident sur son territoire, une aide financière pour l'achat de couches de coton, neuves ou usagées. 

Depuis le 1er avril 2015 :   

La MRC a revu son programme pour l'achat de couches lavables, afin de permettre les subventions pour l'achat de couches usagées en en moduler l'attribution de subvention.

Les nouveaux parents qui optent pour ce type de couche pourront obtenir une subvention maximale de 50 % du coût d'achat, pour un maximum de 100 $ à l'achat d'un ensemble de 20 couches neuves (minimum), peu importe la marque.

En ce qui concerne l'attribution d'une subvention pour des couches lavables usagées, la MRC du Val-Saint-François procèdera au remboursement d'une subvention maximale de 50 % du coût pour un ensemble de 20 couches usagées (minimum).

Qui peut bénéficier de ce remboursement ?

Tous les bébés âgés de moins de six (6) mois et résidant dans l'une des dix-huit (18) municipalités de la MRC du Val-Saint-François peuvent bénéficier du remboursement.

Comment profiter de ce remboursement ?

  • Acheter un ensemble de couches de coton, neuves ou usagées (minimum de 20 couches);
  • Présenter la facture originale de votre ensemble de couches de coton neuves ou une déclaration assermentée est requisedans le cas de l'achat de couches usagées,ainsi que la preuve de naissance et de résidence de votre enfant à la MRC;
  • Signer le contrat de la MRC précisant que vous vous engagez à utiliser les couches de coton;
  • Vous recevrez dans les semaines suivantes un remboursement de 100 $ pour financer une partie de l'achat de vos couches de coton.

Quels sont les documents exigés ?

Pour profiter du programme, les documents suivants doivent être présentés au bureau de la MRC du Val-Saint-François :

  • La facture originale de l'ensemble de couches neuves ou unedéclaration assermentée pour l'achat de couches usagées,peu importe la marque où l'endroit (minimum de 20 couches, non disponible pour les achats à l'unité);
  • Une preuve de naissance et de résidence de l'enfant concerné;
  • Le contrat d'engagement d'utilisation des couches de coton signé par les parents.

La récupération des piles et des cellulaires

Vous n'avez plus aucune raison de jeter vos piles et téléphones cellulaires à la poubelle.  En effet, il y a maintenant dans toutes les municipalités de la MRC du Val-Saint-François au moins un endroit où vous pouvez vous débarrasser gratuitement : À VOTRE HÔTEL DE VILLE !

Grâce à la participation de toutes les municipalités de la MRC, les citoyens ont ainsi un endroit à proximité de chez eux où ils peuvent apporter leurs piles et téléphones cellulaires afin qu'ils soient recyclés et éliminés de façon sécuritaire pour l'environnement.  Rappelons que chaque année au Québec, il se vend près de 50 millions de piles à usage domestique.  De ce nombre, seulement 3 % des vieilles piles sont récupérées.  Les autres aboutissent dans la poubelle, puis au site d'enfouissement.  Or, ces produits contiennent des métaux lourds qui peuvent contaminer notre environnement.  Il importe donc de mettre en place des points de dépôt qui permettront de récupérer ces produits.

Mais, rappelez-vous que le déchet le plus facile à gérer est celui que nous ne produisons pas.  Alors, lorsque cela est possible, utilisez des piles rechargeables ou un adaptateur de courant électrique plutôt que des piles à usage unique.  Et bannissons les gadgets inutiles contenant des piles "boutons", telles que les cartes de vœux musicales.

Avant de vous présenter à votre hôtel de ville, contactez votre municipalité afin de connaître les heures d'ouverture.

La récupération des arbres de Noël

Commencez l'année en beauté... sortez votre sapin en janvier !

L'arbre de Noël fait partie des traditions dans beaucoup de famille.  Chaque année, les Québécois se procurent en moyenne 500 000 arbres naturels. 

Malheureusement, une fois les fêtes passées, ceux-ci se transforment trop souvent en déchet.  Comme chaque arbre pèse en moyenne neuf kilos, ce sont ainsi 4 500 tonnes qui pourraient être détournées des sites d'enfouissement.

Afin d'offrir aux citoyens du Val-Saint-François une alternative à l'enfouissement de leur arbre, la MRC offre, depuis janvier 2006, un service de recyclage des arbres de Noël en collaboration avec les municipalités.  Le mode de collecte varie d'un endroit à l'autre puisque ce sont les municipalités qui décident du service qu'elles désirent mettre en place sur leur territoire.  La MRC se charge ensuite de transporter et de déchiqueter l'ensemble des arbres récupérés afin qu'ils puissent être valorisés.

Pour savoir où déposer votre arbre de Noël ou pour plus d'information sur le service de récupération des arbres de Noël, contactez votre municipalité ou la MRC au (819) 826-6505 poste 21.

 

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK

» Site propulsé par CIMA+