Un service gratuit pour assurer une deuxième vie pour les tubulures acéricoles dans la MRC du Val-Saint-François

Richmond, le 13 novembre 2020 – La MRC du Val-Saint-François a mis en place un service entièrement gratuit de collecte des tubulures désuètes. Les 72 acériculteurs du Val-Saint-François pourront ainsi disposer de façon écologique et responsable leurs tubulures directement à l’écocentre régional ou occasionnel du Val-Saint-François. Ces mesures ont pour objectif d’augmenter le taux de récupération des plastiques d’origine agricole dans la MRC. Ce projet s’inscrit dans une démarche d’économie circulaire.

Les érablières du territoire représentent plus de 689 744 entailles. Les tubulures doivent être changées tous les 10 à 15 ans. Cela fait plus de six ans que la MRC offre la possibilité de récupérer les tubulures usées. Les points de collecte sont situés à l’écocentre régional de Melbourne, au 666 chemin Keenan, ainsi qu’à l’écocentre occasionnel de Valcourt. Grâce à cette initiative, ce sont près de six tonnes de tubulures qui ont été récupérées au cours de l’année 2019. Cette année, la MRC du Val-Saint-François souhaite relever le défi de faire connaître ce service à tous les acériculteurs exploitant une érablière sur son territoire et ainsi accroître sa popularité et son usage. L’objectif ultime? Que toutes les tubulures usagées du Val-Saint-François soient recueillies par les écocentres afin qu’elles puissent bénéficier d’une seconde vie. Il est obligatoire de retirer les broches et les pièces métalliques et de séparer la matière par types de tubulure dans les deux territoires. Ainsi, la manutention est facilitée et le recyclage de la matière est optimisé.

Les tubulures récupérées pourront avoir une seconde vie utile plutôt que de demeurer à long terme dans nos forêts ou que d’être simplement envoyées à l’enfouissement. En participant à leur recyclage dans de nouveaux matériaux, nous créons ainsi une boucle d’économie circulaire plus durable. En effet, elles sont constituées de plastique qui peut servir à fabriquer des tapis, des garde-boues, des pannes à peinture ou encore des bordures de jardins (source : Environek). Une entreprise du Val-Saint-François a même eu l’idée d’en faire des clôtures. Les sections non transformables, comme les raccords, peuvent être utilisées comme source d’énergie pour la valorisation énergétique (source : Environek). Les acériculteurs qui souhaitent se départir de façon écoresponsable de leurs tubulures sont invités à Martin Lemieux pour la MRC du Val-Saint-François au 819 845-2544, ou encore, au 819 826-6505 #321 pour connaître les modalités applicables pour le dépôt à leur écocentre.